L'association Brut de Pinsé

Richard Blacklaw-Jones

Qui suis je?

 

Richard Blacklaw-Jones
15 North Street
Haverfordwest
Pembrokeshire
Pays de Galles
SA612JE
Mail: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
IMG_2570

Ma démarche

Actuellement j'habite au Pays de Galles. J'ai passé mon enfance dans un milieu assez pauvre à Liverpool, donc on s'habituait à faire des économies de bout de chandelle. Par conséquent j'abhorrais le gaspillage, et j'ai appris à faire des produits comme lits, chaises, étagères etc, la plupart d'entre eux avec du bois récupéré.

Il y a quelques années j'ai ramassé un morceau de verre rouge sur une plage d'à côté. Je ne savais pas alors comment j'allais l'utiliser, mais je l'ai gardé parce que la couleur m'a plu
Peu de temps après cette découverte j'ai trouvé plus de morceaux de ce genre sur la même plage, de chaque couleur, et après avoir vu des dessins dans un hôtel j'ai été inspiré à produire mon premier tableau en verre.

Au même endroit, au bord de la mer, j'ai trouvé des brisures de bronze d'une couleur vert-de-gris agréable. J'ai commencé à les utiliser pour produire des tableaux, en les collant sur des ardoises recyclées qui sont venues de notre toit. Les couleurs vont bien ensemble. En effet une partie de la plage ou j'ai ramassé ces matériaux sert aussi pour démonter des bateaux, ce qui explique la variété d'objets trouvés là-bas.

Comme je ne voulais pas dépendre d'un seul endroit pour ma collection de matières premières, j'ai trouvé plusieurs autres plages qui contiennent d'autres exemplaires de matériaux artificiels. J'aime le fait que le procès de la nature les change, en leurs ajoutant une patine. Donc au cours du temps le plastique blanchit et craque, les métaux s'oxydent, et le verre devient plus lisse et opaque. A mon avis ces changement les rendent plus beaux et intéressants.

Récemment j'ai passé beaucoup de temps à travailler avec des plastiques dont on trouve un grand nombre d'exemplaires sur la plage. Je voudrais dire qu'on ne devrait pas considérer ce matériel comme une nuisance, mais plutôt comme une ressource gratuite, qui ne demande que du temps et de l'ingéniosité pour devenir utile.

J'aime beaucoup faire ce que je fais, et j'espère que vous aimerez les résultats de mon travail.

Ma galerie photos

Retrouvez ma galerie photos en cliquant sur l'image ci-dessous:

Sailing