L'association Brut de Pinsé

Pierre RAFFENNE

Qui suis je ? 

Pierre RAFFENNE
9 rue de l’Armorique
29570  Camaret-sur-mer
06 63 91 55 04
Mail: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.  

Atelier - exposition
Place St Thomas,
29570  Camaret-sur-Mer

portrait_rafenne

Pierre Raffenne est né à Paris en 1952.
Une nouvelle vie commence quand il quitte Paris, en 1991.
Il découvre le Finistère.
Cette terre va le révéler à lui même.
Le chemin n’est pas tracé ; il va falloir se le frayer.
Alors, il emprunte une voie singulière :
il récupère du bois dans les cimetières de bateaux
pour réhabiliter « ces ruines du passé », leur rendre la vie, et les utiliser comme des vecteurs de mémoire.
Les couches de couleurs se superposent les unes sur les autres comme des reliefs d’un monde oublié qui se rappelle à nous.

Pierre Raffenne: entrevue imaginaire

De prime abord, le regard est étonné, retenu puis interrogateur. Il s’approche, scrute et détaille : matière, forme, couleur. L’homme tourne la tête et  rencontre un autre regard :


«  Qu’est- ce que c’est ? De la peinture ? De la sculpture ? »


« Ce sont des tableaux », répond le peintre.
 Puis, il explique : «  mon travail sur la composition, les formes, les couleurs est comme celui du  peintre. Malgré leur apparence, leur consistance, ce sont des tableaux, leur domaine est le plan, le mur et non l’espace, bien qu’ils investissent l’espace et donnent la troisième dimension ».

Le regard de l’homme veut vérifier ce qu’il voit. Sa main touche avec respect et délicatesse le tableau.


 Le peintre reprend :

 « Je déambule dans les cimetières de bateaux et récupère sur les épaves des morceaux de bois. Je m’imprègne du silence de ces lieux, de la lumière qui vient caresser les coques et magnifier les reliquats de peinture. Je ferme les yeux et respire le silence. Mon esprit divague et réinvente le passé. Vous savez dans le légendaire Celte, la Bretagne est une terre de passage située entre deux mondes, celui des vivants et celui des morts. Ce légendaire, je me l’approprie pour aller plus loin, le cimetière de bateaux est plutôt une représentation d’un point de rencontre entre deux "mondes".


L’homme s’approche :

 « Pourquoi avoir choisi le bois et non la peinture ou une autre technique ; n’est- ce pas, là, une volonté de vous singulariser ? »

« Le choix du bois était évident pour moi. Sa présence me parle, Imprégné de l’histoire des hommes, il devient un vecteur de mémoire. Je donne une nouvelle chance à ce dont le terme est arrivé. Je reconstruis ce qui est déconstruit. »

«  Est - ce que j’emprunte une voie singulière en réalisant des dessins construits de bois récupérés, découpés et peints ? Je répondrais que d’autres avant moi, ont déjà ouvert cette voie et qu’il m’a fallu des années pour trouver mon propre chemin ».

« Vous évoquiez, le cimetière de bateaux comme une représentation d’un point de rencontre entre deux "mondes" , quel sens y mettiez – vous ? »

«  Le cimetière de bateaux est un point de rencontre entre deux mondes, deux époques. Il est le lien entre le passé et le présent. Ces épaves qui les peuplent sont porteuses d’une histoire. Elles sont les traces d’un passé révolu. En réhabilitant ces ruines du passé, je m’approprie le passé. Je transfigure ces morceaux de bois pour les inscrire dans notre temps. Je vais rassembler ce qui a été désassemblé et donner une nouvelle chance à ces matériaux voués à l’oubli Ce passé transfiguré renaît pour nous parler du présent et de sa complexité ».

«  Si je comprends bien, vous utilisez des matériaux d’hier pour nous parler d’aujourd’hui ? »
« Le monde se disloque, se décompose sous nos yeux comme le bois que j’utilise.  Mes tableaux mettent en scène ce chaos dans lequel est plongé notre monde. Du chaos, j’en extraits la part d’harmonie ; je fais du beau avec le désastre, avec la  pourriture, avec la m...
Modestement, je souhaite apporter un peu de rêve aux gens, les emporter dans mon voyage immobile, les inviter à réfléchir, leur révéler la part de lumière et de beauté de ce petit coin de planète, être une parenthèse qu’ils emportent avec eux pour affronter les difficultés du quotidien. »

Ma galerie photos

Retrouver ma galerie photos en cliquant sur l'image ci dessous

raffenne

Mes expositions

Retrouver mes expositions en cliquant ici